Quatrième et avant-dernière partie de notre périple en Nouvelle-Zélande. Cette fois-ci, on vous emmène dans la partie Est de l’Ile du Nord, où vous verrez, tout ne s’est pas vraiment passé comme prévu… !

Pour ceux qui n’auraient pas encore lu la troisième partie de notre roadtrip c’est par ici !

vue panoramique depuis notre campervan à Napier

Jour 17

Après donc avoir pris le ferry ⛴ sous un océan déchaîné 🌊 pour rejoindre l’Ile du Nord, nous sommes arrivés à Wellington à la tombée de la nuit toujours sous une pluie diluvienne ☔. Pour être sincère, je crois que de toute ma vie je n’avais jamais vu autant pleuvoir de manière aussi forte… Et pourtant, j’ai vécu sous les tropiques donc les pluies tropicales et les tempêtes, je connais 😄. Nous avons donc préféré passer la nuit proche de Wellington, car certaines parties des routes 🛣 commençaient à être inondées ! Nous avons donc rejoint le même camping où nous avions été lors de notre premier passage à Wellington, le Camp Elsdon Campsite (10$/ personne pour un emplacement sans électricité avec cuisine, sanitaires, douches chaudes et wifi).

Jour 18

Le matin nous sommes passés à l’Ambassade de France à Wellington (une histoire de procuration à faire pour les élections présidentielles comme cela faisait 7 mois que j’étais en Nouvelle-Zélande). D’ailleurs nous nous sommes garés au même endroit que lors de notre premier passage, dans un parking découvert et payant (avec un campervan de 2,70m de haut, c’était obligé !) et nous avons continué à pied.

⚠ A noter : Wellington étant la capitale du pays, même si Auckland reste la plus grande ville, la seule ambassade française se trouve donc à Wellington et non à Auckland. Cela est bon à savoir pour tout souci (vol, perte de papiers, passeports, etc.) même si je vous souhaite de ne jamais avoir besoin d’y aller ! 😉 Pour l’adresse, vous retrouverez l’ambassade de France au 34 – 42 Manners Street à Wellington.

Comme il était déjà tard, nous n’avons pas fait notre détour par la Cap Palliser. D’ailleurs, avec la pluie 💧 qui n’avait toujours pas cessé, nous n’aurions pas vu grand chose. Nous avons donc repris la route en direction de Napier (278 km pour environ 4h de trajet) et à cause de la pluie et de l’état des routes nous avons du mettre 6h à peu près… !

Heureusement une fois arrivés, un grand ciel bleu nous attendait. Cela nous a permit de faire sécher touuuutes nos affaires 👕 parce qu’on commençait à en avoir un peu marre que tout soit humide dans le campervan 🚙 ! Nous sommes donc directement allés nous installer dans un camping gratuit (Free Campsite Beach Reserve) situé en bord de plage. Ok, je pense que c’est le camping avec la plus belle vue que nous avions : nous nous sommes endormis et réveillés avec une vue sur la mer tout simplement sublime !!! 😍

Installés au camping

Jour 19

Levés de bonne heure toujours sous un grand soleil ☀, nous avons été visiter l’aquarium national de Nouvelle-Zélande toujours à Napier (comptez 18$/ personne en tarif jeune) et nous avons beaucoup apprécié notre visite. L’aquarium s’inscrit dans une politique de protection de l’écosystème marin néo-zélandais et aussi dans un processus de sensibilisation au niveau des enfants et des jeunes. Nous avons pu observer de nombreuses espèces locales (et non-locales haha!) et SURTOUT, j’ai vu mon premier et unique kiwi 😍. L’oiseau hein, pas le fruit 🥝😂 ! Il a d’ailleurs la taille d’une grosse poule 🐔 avec un très long bec et une absence flagrante d’ailes.

Notre visite terminée, nous avons repris la route en direction de Taupo (2h – 180 km) toujours sous le soleil.

vue panoramique sur la ville de Taupo et son lac

La ville, construite autour du lac du même nom sur la rive nord-est, est entourée de montagnes ⛰. Par beau temps, on voit d’ailleurs très bien le parc national du Tongariro (la plus célèbre randonnée de Nouvelle-Zélande de 19 km que nous n’avons pu faire par manque de temps…) et les fumeroles qui s’élèvent. Et ouaaai le centre de l’Ile du Nord est réputé pour son activité volcanique, on vous détaille tout ça un peu plus loin 😉.

Nous sommes donc allés voir les fameuses Huka Falls (encore une fois très bien indiquées avec parking gratuit à proximité). Selon le guide du Lonely Planet, il s’agit de l’endroit où le plus long fleuve du pays – le Waikato – traverse une gorge resserrée avant de se précipiter d’une hauteur de 10m dans un bassin naturel. Autant vous dire que le bruit est absolument assourdissant et la couleur bleue de l’eau se mélange avec les nombreux remous pour le plus grand plaisir des yeux 👀 ! Le pont qui traverse la gorge et le chemin qui longe les Huka Falls jusqu’au point de vue est totalement balisé et accessible à tous.

Une fois notre petite visite terminée, nous sommes allés à la piscine publique de Taupo pour prendre une bonne douche chaude 🚿 (5$/personne) et nous avons rejoint notre camping gratuit pour la nuit (Reids Farm) situé au bord de la rivière Waikato.

Jour 20

Réplique du bateau à vapeur

Levés encore une fois de bonne heure, nous avons rejoint le lac Taupo pour une mini croisière de 2h (réservée la veille, compter 40$/ personne) pour aller voir les Maori Carvings. Nous avons embarqué à bord d’une réplique d’un petit bateau à vapeur direction les sculptures maoris d’une dizaine de mètres de haut uniquement visibles depuis le lac sous un grand soleil. Cette balade vous permet également d’avoir une belle vue panoramique sur la ville et sur les montagnes aux alentours.

⚠ Petit conseil, quand vous réservez votre croisière, précisez que vous voulez quelque chose de tranquille et pas sur-peuplé… Nous ne l’avons pas fait et avons bêtement pris la première croisière qu’on nous proposait… La réplique du bateau à vapeur était sympa mais clairement sur-chargée de gens… 😩

Les fameuses sculptures maoris

Nous avons ensuite repris la route en direction de Rotorua (environ 1h10 et 87 km). Nous avons déjeuné en ville et nous avons passé l’après-midi à nous balader dans le parc du musée et autour du lac car comme Taupo, la ville est construite autour d’un lac. Le musée est quand à lui fermé depuis le gros tremblement de terre de Kaikoura en Novembre 2016 car fragilisé. La ville est surnommée « Smelly Rotorua » par les néo-zélandais, car il émane de la ville une délicate odeur de….Souffre (d’œufs pourris quoi 😂) plus ou moins présente en fonction des jours et du vent ! Il paraît qu’on finit par s’y habituer, il paraît… !

Nous avons fini par rejoindre notre camping situé au nord de la ville (Rotorua Family Holiday Park, 25$ pour 2 personnes pour un emplacement avec électricité, douches chaudes, wifi et cuisine) dans lequel nous avons pu obtenir une réduction grâce à l’application Campermate.

Vue panoramique sur le lac de Rotorua

Jour 21

Lady Knox Geyser

Ce matin, direction le fameux parc géothermique Wai-o-Tapu situé à une vingtaine de minutes de Rotorua. Le gérant du camping de la veille nous avait donné quelques réductions et nous avons donc payé 32,50$/ personne.

Selon moi, c’est ici que l’activité volcanique est la plus frappante : odeur de Souffre, bassins de toutes les couleurs, eau et boue bouillonnantes, fumeroles,… J’ai vraiment adoré ! Nous avons commencé la matinée par aller voir le Lady Knox Geyser (situé hors du parc). Un geyser qui, tous les matins, par l’ajout de savon et après quelques explications par les gens du parc, se met à jaillir de l’eau chaude jusqu’à une dizaine de mètres de haut ! Impressionnant !

Nous avons donc poursuivi notre visite dans le parc géothermique. Le parcours est entièrement balisé, d’ailleurs un peu partout sont bien indiqué les risques s’il vous prenait l’envie de sortir des sentiers battus ou de mettre votre main dans un des bassins… ! Clairement, si vous tombez, on ne vous retrouvera pas, je pense ! Une petite brochure explicative remis au début de la visite vous explique de quoi sont constitués les différents bassins selon leur couleur. Vous avez le choix entre 3 parcours plus ou moins longs (sachant qu’il faut compter un peu plus de 2h pour le plus long en prenant son temps, en faisant des pauses et en prenant des photos). Vous pouvez donc tout à fait y passer une matinée complète ou une après-midi. Je crois d’ailleurs que ce parc géothermique restera un de mes endroits préférés du pays !

La célèbre Champagne Pool de Wai-o-Tapu

Nous avons ensuite rejoint le nord de la ville de Tauranga (Environ 1h20 – 100 km) où se trouvait notre camping (Omokoroa Caravan & Motor Park) pour y passer une partie de l’après-midi et la nuit.

McLaren Falls

Jour 22

Même l’office de Tourisme de Matata est dans le thème!

Cette journée, je l’attendais avec impatience ! Partis vers 10h de notre camping, nous avons pris la route depuis Tauranga pour rejoindre l’ouest. Nous avons fait un arrêt aux McLarren Falls, de très jolies cascades et nous avons continués jusqu’à la ville de Matata pour aller visiter… HOBBITON ! Passage obligé pour tous les fans et les moins fans du Seigneur des Anneaux. Il faut compter 50$/ personne pour la visite (guidée uniquement). Faisant partie des gens pas spécialement fan de la trilogie, j’ai quand même adoré la visite !

Dès le début de celle-ci, on vous met totalement en condition, dans un petit bus qui vous emmène jusqu’au village Hobbit pour une immersion des plus totales ! Maisons hobbits, potagers, linge qui sèche sur les fils, réverbères,… On s’y croirait ! Tout y a été méticuleusement conservé et entretenu depuis les tournages. La visite guidée vous permet d’en apprendre un peu plus sur les ses secrets et c’est absolument superbe ! Elle se termine par un verre de cidre ou de bière hobbit offert à la Taverne de Green Dragon : divin ! Pour ma part, j’ai pris du cidre et je n’ai pas été déçue.

Après un passage obligé par la boutique (notamment pour y trouver le cadeau parfait pour Manon : une carte en parchemin de la Terre du Milieu !) nous avons repris la route en direction de Te Puke, situé au sud de Tauranga. Petite ville reconnue pour ses plantations de kiwis et où j’y ai passé mes 6 mois en tant qu’Au Pair. Mon aventure fera d’ailleurs l’objet d’un article spécial où je vous expliquerais tout cela plus en détails.

Nous avons donc passé la soirée dans ma famille néo-zélandaise, qui nous avait préparé un excellent repas local. L’accueil que nous avons eu était similaire à celui que j’ai eu pendant mes 6 mois avec eux : tout simplement parfait ! C’est d’ailleurs assez représentatif des kiwis (les habitants cette fois-ci!) de manière générale ! Nous avons passé la nuit dans notre campervan dans leur jardin et avons gracieusement pu profiter d’une douche chaude et de leur machine à laver (un des souci principal pendant un roadtrip haha!).

Hobbiton Movie Set

Jour 23

Bon, à partir de là rien ne s’est plus passé comme initialement prévu ! En ce matin du 23e jour, nous avons rejoint la ville de Whakatane (prononcé Fakatané), située à 45min au sud de Te Puke, pour y embarquer pour la journée en direction de White Island, une île-volcan située au large de la ville. Le trajet coûte 219$/personne et n’est opéré uniquement que par une seule compagnie. Je voulais absolument y aller depuis 6 mois (en fait, pour ceux qui n’aurait pas encore compris depuis ma visite du parc géothermique de Wai-o-Tapu, je suis de base une grande fan des volcans et de tout ce qui s’en rapproche, je suis démasquée !) sauf… qu’on a appris le matin même que toutes les sorties en mer étaient annulées à cause d’un cyclone qui s’approchait dangereusement de la Nouvelle-Zélande et qui était prévu deux jours plus tard… Bon alors comment vous dire que ne pouvant décaler, j’étais totalement dégoutée… On a réussi à se faire rembourser sans-souci et on s’est rabattu sur un déjeuner à « l’Epicerie », un petit café-restaurant français tenu par des expatriés. Vous pouvez y trouver un accueil en français, des confitures, des baguettes, des pains au chocolat, des croissants, des crêpes et des galettes. Bref tout ce qu’il vous faut pour un ravitaillement francophone (et autant vous dire qu’après 6 mois loin de la France et surtout de sa gastronomie, c’est ultra-appréciable !!).

Galette à la française au bout du monde !

Après un rapide détour sur la plage d’Ohope Beach, nous avons repris notre route vers Tauranga et avons passé l’après-midi au centre commercial pour faire un peu de shopping, notamment à K-Mart qui est selon moi le meilleur magasin du monde haha ! C’est un genre de Wallmart (pour ceux qui ont voyagé au Canada ou aux USA) ou un genre d’Action ou Gifi en mille fois mieux (et encore moins cher) pour les Français ! Haha ce magasin est ultra connu en Nouvelle-Zélande, c’est un peu une institution quoi 😄.

Nous avons ensuite rejoint Te Puke et nos hôtes pour une nouvelle nuit de camping-jardin !

Jour 24

Dès le matin, on sentait que le cyclone approchait… Il commençait a y avoir pas mal de pluie et les alertes commençaient à arriver par la TV 📺 et la radio.

Nous avions rendez-vous à la marina de Tauranga, pour partir la journée en mer pour nager avec les dauphins 🐬 sauvages, en toute liberté sauf que comme vous devez vous en doutez, cela a également été annulé… Sans possibilité de pouvoir déplacer notre sortie… Nouvelle déception… Et illustration parfaite du climat et temps changeants néo-zélandais par la même occasion haha !

Nous avons donc repris la route en direction de la Péninsule de Coromandel sous une pluie ☔ pas cool du tout. La route a été assez animée, car on ne voyait absolument rien hormis les nombreux éboulements à cause du précédent cyclone qui avaient été déblayés pour que la route soit de nouveau praticable. Après environ 2h30 de route nous avons rejoint notre camping et en attendant de voir comment les événements allaient évoluer.

Jour 25

On s’est rendu compte dans la soirée en suivant les informations, que le cyclone 🌪 attendu était le pire depuis 1968 et qu’il allait passer en plein au-dessus de la Péninsule de Coromandel au petit matin…

Nous nous sommes donc réveillés de très bonne heure sans avoir vraiment bien dormi et le constat a été simple : il y a seulement deux routes pour se rendre sur la péninsule qui risquaient fortement d’être fermées, il fallait donc qu’on en sorte au plus vite pour ne pas rester coincés (on devait rendre notre van le lendemain à l’aéroport d’Auckland), on a donc abandonné l’idée de voir la fameuse Cathedral Cove et de faire une baignade dans les Hot Pools et nous avons pris la route.

Une fois sortis de la péninsule nous avons fait un arrêt à Thames, très jolie ville, pour déjeuner, fermer le compte bancaire que j’avais depuis 6 mois et renvoyer à ma famille néo-zélandaise le GPS qu’ils nous avaient prêté pour ces 4 semaines et qui nous a été indispensable ! Nous avons ensuite repris la route en direction d’Auckland et nous nous sommes arrêtés à environ 30 minutes dans un camping (ou plutôt un parking-camping tenu par un pub haha!) où nous avons été très bien accueillis avec douches chaudes et wifi. Et là nous avons attendu que le cyclone passe.

Par chance, celui-ci s’est au dernier moment déporté un peu plus à l’est et nous avons eu seulement de la pluie, mais pas de vent où nous étions ! Nous avons ensuite appris qu’une bonne partie de la Péninsule de Coromandel avait été inondée, que la plupart des routes étaient fermées à cause des éboulements et que l’état d’urgence avait été déclaré dans la région… !

Nous avons donc passé la nuit plus sereinement que la veille, près à rejoindre Auckland dès le lendemain !

Et voilà, c’est ici que se termine notre road trip en Nouvelle-Zélande, on se retrouve très bientôt pour la suite de nos aventures à Auckland ! 😉

A très bientôt,

Julie

3 Responses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *