Après avoir parcouru une bonne partie de la Nouvelle-Zélande en Campervan, nous avons fini par poser nos valises à Auckland pour un week-end… Que faire ? Que voir ? Et où dormir ? On vous dit tout !

Bien qu’arrivés en Nouvelle-Zélande depuis Auckland, nous avions décidé de découvrir la ville à la toute fin de notre roadtrip (vous pouvez retrouver la dernière partie de notre roadtrip iciet nous n’avons pas regretté notre choix ! En effet, il faut savoir que la ville est très très étendue. Pour la petite histoire, la ville est construite sur une cinquantaine de volcans 🌋 (pas tous endormis !), il n’y a donc pas de métro et uniquement quatre lignes de train, des ferries et de nombreux bus qui parcourent toute la ville. Le centre-ville peut se parcourir à pieds (ça grimpe sacrément dans certains quartiers d’ailleurs) mais pour le reste, les transports sont indispensables ! 🚆

La ville est en effet très étendue !

Nous concernant, dès notre arrivée sur Auckland, avant même de rendre notre campervan et pour plus de facilités, nous avions décidé d’aller récupérer les clefs 🔑 de notre studio situé à 25min à pieds du centre-ville (et ainsi ne pas avoir à prendre le bus avec toutes nos valises). Concernant l’hébergement nous l’avons loué via le site Airbnb, car nous voulions quelque chose de calme et de pas trop cher où nous pouvions notamment faire notre cuisine pour limiter les frais !

⚠ Bon à savoir : il existe de nombreux hébergements à Auckland : hôtels, auberges de jeunesse, appartements partagés, … Nous avions commencé par regarder sur Booking.com mais comme nous nous y sommes pris un peu au dernier moment il n’y avait plus beaucoup d’hébergements de disponibles, nous avons donc loué un studio sur Airbnb.

vue panoramique sur la ville d’Auckland

Le Mont Eden

Une fois notre studio récupéré et nos valises 🛄 déposées, nous avons profité d’avoir encore quelques heures devant nous avant la remise de notre campervan pour aller visiter un site très excentré du centre-ville et où il aurait été plus compliqué pour nous de nous y rendre : le Mont Eden !

Le cratère du Mont Eden

Comme je vous disais précédemment, la ville est construite sur une cinquantaine de volcans, et le Mont Eden est le plus élevé d’entre eux du haut de ses 196m. Ce cône volcanique recouvert d’herbe duquel on peut atteindre le sommet après une ascension plutôt facile, permet d’avoir une magnifique vue à 360° sur la ville et sa baie et sur le cratère parfaitement symétrique de 50m de profondeur ! De plus, des parkings gratuits sont disponibles au pied de celui-ci et la visite y est également gratuite et vaut le détour 😉 Surtout par beau temps (car encore une fois, Auckland n’échappe pas à la règle du célèbre temps néo-zélandais… ! Il peut y faire très beau et pleuvoir des trombes un quart d’heure plus tard haha !).

Bye bye petit campervan!

Une fois notre petite visite terminée, nous avons rejoint l’aéroport avec notre campervan pour y déposer celui-ci à l’agence de location ! Et le verdict est tombé : nous avons fait 7049km en 4 semaines… Belle performance haha ! Une navette gratuite affrétée par l’agence de location nous a redéposé gratuitement à l’aéroport d’Auckland. Sachant que nous retournions à l’aéroport quelques jours plus tard et que concernant les bus, il y a une tarification spéciale pour ceux se rendant à l’aéroport. Nous avons directement pris notre billet aller / retour (non daté !) pour 28$ (alors qu’un aller simple coûte 16$) sur la ligne Airbus Express qui part de l’aéroport qui parcourt une bonne partie du centre-ville. De plus, entre 7h et 19h il y a un bus toutes les 10 à 15 min, très pratique donc !

 

 

 

 

L’Auckland Museum

Auckland Museum

Le jour d’après, nous avons pris un Uber (nous avons d’ailleurs utilisé uniquement des Uber durant nos quelques jours dans la ville par choix, car les tarifs n’étaient pas excessifs et que cela nous a fait gagné beaucoup de temps de parcours !) pour nous rendre au Auckland Museum. Situé, encore une fois, bien loin du centre-ville, quand je vous dis que la ville est très étendue haha ! Tout en haut du Domain, cet imposant temple néo-classique (1929) propose encore une superbe vue sur la ville ! Pour l’entrée, il faut compter 25$/ adulte (pas de tarif jeune ou étudiant…) mais vous pouvez clairement y passer la journée tellement qu’il y a de choses à visiter ! Au rez-de-chaussée, vous y trouverez une galerie d’objets maoris et des îles du pacifique absolument superbe ! L’exposition sur le champ volcanique d’Auckland est aussi incontournable si vous voulez en savoir un peu plus sur ce qu’il se passe en dessous de vos pieds (et puis une fois de plus, je vous rappelle que je suis une grande fan de volcans haha) ! Mention spéciale pour la pièce qui simule ce qui se passerait si un des volcans décidait de se réveiller… Bon, certes, la dernière éruption remonte à 600 ans, mais quand même ! Les étages supérieurs du musée servent de mémorial de guerre, n’hésitez pas à aller y faire un tour, cela permet de comprendre toute l’importance de la Nouvelle-Zélande dans des conflits qui ont pourtant eu lieu très très loin du pays.

Exposition sur les volcans

Match de Rugby à l’Eden Park

Etant de passage à Auckland, nous avions un lubie : voir un match de rugby 🏈 au très célèbre stade de l’Eden Park ! Malheureusement pas de matchs des All Blacks de prévu (normal au mois d’avril) mais un match du Super Rugby (en gros, c’est l’équivalent de notre Top14) opposant les Blues (Auckland) aux Hurricanes (Wellington). Nous avons réservé nos places très facilement en ligne la veille au soir, de souvenir nous avons payé environ 20$/personne. Et vraiment, ce fut une excellente soirée ! L’ambiance d’avant match, les familles kiwis venues passer un bon moment, les cheerleaders faisant leur spectacle, on vous offre drapeaux, maquillage, les gens ont le sourire et détails qui m’ont marqué en tant que française qui se respecte : on vous laisse les bouchons de vos bouteilles à l’entrée du stade, vous êtes à peine fouillé et tous les agents de sécurité sont accueillants et souriants ! On ressent d’entrée l’importance de la culture du rugby et du jeu, respecté par tous et pour tout vous dire, c’est plutôt très agréable !

Le fameux stade de l’Eden Park

Nous avons vu un match de rugby impressionnant ! Au bout de 6 min de jeu, il y avait déjà deux essais, ils ne se font pas de cadeaux haha ! Le style de jeu néo-zélandais est vraiment unique et fidèle à sa réputation !

Sky Tower

Passe rapide à l’Aquarium Sealife

Le lendemain, pour notre dernière journée à Auckland, nous sommes allés passer la matinée à l’Aquarium Sealife de la ville. Ayant déjà visité le Sealife de Marne-la-Vallée et de Sydney, je m’attendais à quelque chose de très bien et nous avons été très déçus… Prix du billet d’entrée assez cher (même en tarif jeune) et visite très courte… Bref, si vous aimez les aquariums qui vous en mettent plein la vue, passez votre chemin…

Nous avons rejoint le centre-ville sous le soleil ☀ pour une petite balade (Ok, ça grimpe de fou haha!) et nous avons finis par rejoindre la fameuse Sky Tower. Du haut de ses 328m, c’est la plus haute tour de l’hémisphère sud et propose une vue parfaite sur la ville ! Comptez 28$/ personne pour monter jusqu’en haut (l’ascenseur à fond de verre (!) vous y emmène en seulement… 40 secondes !). Une fois là-haut vous pouvez admirer la vue à 360° avec la verrière panoramique, et même marcher tranquillement sur un sol en verre qui permet de parfaitement admirer le sol quelques centaines de mètres plus bas haha ! La vue sur Auckland est excellente et totalement balisée est expliqué par des petits panneaux informatifs. Vous n’êtes pas limités en temps une fois là-haut, profitez-en pour vous installer sur une des banquettes à disposition et contempler la vue ! 😉

Vue sur la baie d’Auckland depuis le haut de la Sky Tower

Et voilà, c’est ainsi que se termine nos quelques jours à Auckland. Il y a bien sûr de nombreuses autres choses à voir et de lieux à découvrir. Nous avons sélectionné celles qui nous paraissaient les plus indispensables pour nos quelques jours sans avoir voulu se surcharger ! Nous avons utilisé notre guide du Lonely Planet « L’essentiel de la Nouvelle-Zélande » pour nous décider. D’ailleurs n’hésitez pas à utiliser un guide pour prévoir votre petit planning en avance, cela vous évitera de passer à côté de superbes endroits par manque d’anticipation 😉.

En espérant que cet article – bien plus court que les précédents – vous a plu, je vous dis à très bientôt pour de nouvelles aventures !

Julie

One Response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *