Maintenant que nous avons terminé de vous raconter notre road-trip au pays des kiwis ainsi que nos quelques jours à Auckland (pour lire notre dernier article c’est par ici), nous allons en profiter pour vous donner quelques informations pratiques pour préparer votre voyage ! Formalités, visas, paperasse avant et sur place… Vous saurez tout ! C’est parti… !

Des paysages plus beaux les uns que les autres ! Vous remarquerez la petite chose contente d’être là en bas à gauche, haha!

✒ Note : Je suis partie en Nouvelle-Zélande 🇳🇿 de Septembre 2016 à Avril 2017, mes préparatifs ont donc eu lieu de Janvier à Septembre 2016. Il se peut que quelques démarches aient changé depuis… N’hésitez pas à vous renseigner davantage sur les sites concernés !

Sur la route entre Wanaka et Queenstown

Avant le départ

Un voyage aussi loin et aussi longtemps cela se prépare bien en avance, surtout si vous voulez avoir le temps et tout faire correctement, le premier conseil que je peux vous donner est donc d’anticiper et ne pas hésiter à faire des listes pour être sûrs de ne rien oublier ! De plus, étant d’abord parti en tant qu’Au Pair pendant 6 mois (cela fera l’objet d’un article ultérieur) j’ai été beaucoup aidé et guidé par l’organisme avec lequel je suis partie, ce qui est loin d’être négligeable !

Concernant les formalités administratives, vous devez être en possession d’un passeport 🛂  valide six mois après la date de votre retour, car votre carte d’identité française n’a aucune valeur juridique une fois dans le pays !

En ce qui concerne le visa, j’avais pour ma part un visa vacances-travail (le fameux PVT) ou Working Holidays Visa, valable un an à compter de la date d’entrée dans le pays, celui-ci vous permet de pouvoir travailler légalement en Nouvelle-Zélande (de plus, il n’y a pas de quotas).

Pour l’obtenir, rien de plus simple (c’était pour ma part d’ailleurs assez rapide, environ une semaine) :

  • vous devez avoir entre 18 et 30 ans au moment de la demande de votre visa
  • avoir des économies (environ 4200 NZD) et/ou pouvoir justifier du fait que vous avez déjà trouvé votre job dans le pays et où vous serez logés (pour ma part mon contrat d’Au Pair et un relevé de compte à fait l’affaire)
  • ne jamais avoir bénéficié d’un PVT en Nouvelle-Zélande
  • avoir souscrit une assurance maladie, hospitalisation et rapatriement pour la durée de votre séjour (me concernant, celle-ci était comprise avec mon forfait pour partir en tant qu’Au Pair, il s’agit de l’assurance Cover More qui est modulable selon vos besoins).

La demande pour votre PVT s’effecture directement sur le site de l’immigration néo-zélandaise, après avoir créé votre compte, il vous suffit de suivre les indications ! Attention toutefois, comme vous devez vous en douter, le site est entièrement en anglais donc soyez prudent dans ce que vous cochez et au moindre doute, on se renseigne et/ou on traduit !

Petite vue du CBD d’Auckland depuis le périphérique

De plus, si vous comptez conduire 🚗 en Nouvelle-Zélande, il vous faudra faire la demande d’un permis international à votre préfecture. Certaines préfectures vous le remettront immédiatement si vous avez toutes les pièces justificatives et d’autres vous l’enverrons par la poste. N’hésitez pas à vous renseigner directement sur le site de votre préfecture pour ne pas vous laisser surprendre par les délais et/ou arriver à le préfecture avec des pièces justificatives manquantes… Sinon vous allez perdre un temps fou ! De plus, même une fois sur place, votre permis international n’a de valeur que si vous le présentez accompagné de votre permis français ! N’oubliez donc pas d’emmener les deux avec vous. Ah et oui, même si cela paraît logique, chez les kiwis, on conduit à gauche ! La majorité d’entre eux a d’ailleurs des voitures automatiques, qui facilitent grandement l’adaptation. Mais restez prudent ! 😉

Une fois votre visa en poche, il est temps de réserver votre billet d’avion ✈ ! C’est pour ma part l’organisme d’Au Pair qui s’est chargé de cela. Concernant les tarifs, plus vous réservez tôt plus les tarifs seront attractifs. Il faut compter environ 1000 € (mais cela peut très vite monter) pour un Paris – Auckland ! J’ai pour ma part voyagé avec la compagnie Emirates dans leur fameux Airbus A380 et c’était vraiment le pied ! En même temps avec un voyage d’environ 30 heures avec une escale à Dubaï, il vaut mieux prendre son mal en patience haha ! Surtout que vous prendrez entre 10 et 12 heures de décalage horaire (selon la saison) une fois arrivé, autant vous dire que vous serez très très fatigués haha ! En ce qui concerne les franchises bagages, j’avais le droit à 30 kg en soute et 10 ou 12 kg en cabine, très utile quand vous partez pendant 8 mois et donc pendant 3 saisons différentes !

Concernant les détails techniques avant le départ, j’ai gardé mon compte bancaire français et ai juste prévenu ma banque que je serais à l’étranger, j’ai également gardé mon forfait français (à 3€ par mois pour ne pas perdre mon numéro, question pratique!) et ne voulant pas vendre ma voiture, je l’ai prêté à un membre de ma famille. De plus, il n’y a en Nouvelle-Zélande aucun vaccin obligatoire en plus de ceux obligatoires et conseillés en France (bon du coup, il faut quand même avoir ses vaccins à jour!) car ce sont des îles et ils sont quand même extrêmement regardant sur ce qui en vient haha !

Partir 8 mois avec 42 kg de bagages! La couleur c’est cadeau haha !

Au niveau des affaires que vous emmènerez, pensez tout d’abord à regarder la saison ! D’ailleurs, celles-ci sont inversées par rapport à la France (hémisphère sud oblige!) et sachez également que vous pourrez trouver tout ce dont vous souhaitez là-bas à peu près au même prix qu’en France. De plus, le pays est très montagneux et le temps extrêmement changeant donc même si vous partez en été, prévoyez des vêtements chauds 🧥 et de pluie ☔ ! Me concernant, j’ai essayé d’emmener un peu de tout (car j’avais déjà tout en France) pour éviter d’avoir à dépenser de l’argent en plus une fois sur place. Je suis donc parti avec notamment une doudoune, une polaire, des chaussures de marche, un maillot de bain, des lunettes de soleil haha ! Bon bien sur j’ai quand même fait des achats sur place, et j’ai donc dû renvoyer une partie de mes affaires en colis par la poste en France. Cela m’a coûté assez cher : 75$ pour 6,5kg (mais toujours moins que de payer un excédent de bagages à l’aéroport !). Les prises de courant sont également totalement différentes de celles en France : pensez donc à prendre avec vous un adaptateur et une multi-prises 😅.

De plus, si vous souhaitez emmener avec vous du matériel de randonnée, camping, plongée… Assurez-vous que tout est TRÈS propre et nettoyé. En effet, la Nouvelle-Zélande possède une faune et une flore endémique et les néo-zélandais ne plaisantent pas avec la « bio-sécurité », vous passerez d’ailleurs un double contrôle à votre arrivée dans le pays. Veillez à ne pas avoir d’eau, de fruits ou légumes crus, de graines, riz, terre, cailloux, sable et tout ce qui pourrait être contaminé sous peine d’avoir à payé une très forte amende ! En cas de doute : déclarez TOUT ! Vous aurez d’ailleurs à remplir dans l’avion un formulaire avant votre arrivée. Soyez francs, ne cherchez pas à cacher quoi que ce soit, cela vous coûtera gros si vous vous faites attraper avec des choses interdites et non déclarées… !

On m’avait également conseillé de venir avec les factures de mes appareils électroniques, juste au cas-où pour ne pas avoir de souci en repartant. Je n’en ai pas eu besoin, mais on sait jamais, cela aurait été bête d’avoir un souci pour quelque chose de si futile.

La Nouvelle-Zélande c’est loin, très LOIN de la France!

Une fois sur place

Une fois de plus, nous avons été aidés et guidés par l’organisme d’Au Pair pour toutes nos formalités administratives. Mais sachez qu’en Nouvelle-Zélande, tout est très très simple ! Ils ne sont pas branchés « paperasse » comme nous les Français haha et il m’est souvent arrivé de me dire « Euh c’est tout ce qu’il vous faut ? C’est bon, c’est fait ?! »

1⃣ La première chose à faire une fois dans le pays pour pouvoir téléphoner et être joignable est d’acheter une carte SIM (d’ailleurs pour ma part, j’ai choisi l’opérateur 2Degree et celle-ci était gratuite), il vous suffit ensuite de pouvoir recharger votre crédit de téléphone directement sur leur site internet et selon vos besoins ! Très pratique et modulable, parfait pour les personnes en PVT ! Pensez donc à avoir avec vous un téléphone débloqué tout opérateurs.

2⃣ La deuxième chose à faire pour pouvoir travailler dans le pays, c’est de faire une demande pour obtenir votre numéro IRD, l’équivalent de votre numéro fiscal, pour pouvoir déclarer vos gains aux impôts néo-zélandais. En effet, comme vous allez travailler dans le pays, vous paierez des impôts sur ce que vous avez gagné en Nouvelle-Zélande. D’ailleurs, une fois de plus, tout est très simplifié : les impôts sont prélevés directement à la source, c’est-à-dire sur votre salaire et avant votre départ il vous suffira de déclarer tous vos gains sur le site de l’IRD (il se peut d’ailleurs que vous ayez payé trop d’impôts, c’était mon cas car les impôts sont lissés sur une année fiscale, et comme pour ma part j’ai travaillé pendant 6 mois… J’ai donc du faire une demande de Tax Refund (toujours sur le site de l’IRD) à la fin de mon contrat et ai été remboursé sous six ou huit semaines !

3⃣ La troisième chose à faire, est d’ouvrir un compte bancaire ! Encore une fois, cela est très simple : il vous suffit de pouvoir justifier d’une adresse postale et que vous êtes bien en PVT. Ils vous demandent certaines pièces justificatives comme un justificatif de domicile, une copie de votre visa et de votre passeport, votre contrat (mais il ne me semble pas que celui-ci soit obligatoire) pour pouvoir ouvrir un compte courant avec une mastercard. Tout cela est une fois de plus spécialement fait pour les personnes en PVT et vous ne paierez rien la première année ! Top, non ?

J’étais pour ma part à la banque WestPac (d’ailleurs vous verrez, de souvenirs il y a trois banques principales en Nouvelle-Zélande : WestPac, KiwiBank (l’équivalent de la Banque Postale) et ANZ).
En revanche, n’oubliez pas de fermer votre compte avant de partir ! Pour cela une fois de plus, rien de plus simple : présentez-vous quand vous le souhaitez au guichet de votre banque avec votre carte et une pièce d’identité et demandez simplement à fermer votre compte !

Petite balade au Franz Joseph Glacier !

Après votre retour

Il n’y a rien de particulier à faire à votre retour, à part éviter d’attraper le mal du pays inversé 😆 ! D’ailleurs me concernant, le retour en France a été assez compliqué pendant quelques mois, c’est pour cela que je vous conseille d’essayer de rapidement se replonger dans une routine et de rester occupé (amis, famille, travail, sorties,…) !

Et bien sûr, comme dis précédemment, n’oubliez pas de faire votre demande de Tax Refund, ce serait bête d’oublier !

Et voilà, c’est à peu près tout pour les informations pratiques que je pouvais vous donner concernant votre (futur) voyage au pays des kiwis ! Il est possible que j’oublie quelques petites choses, n’hésitez pas à me le faire remarquer ! De plus, si vous avez des questions, j’y répondrais avec plaisir !!

Sur les routes néo-zélandaises

A très bientôt pour de prochaines aventures,

Julie

4 Responses

  • Article ultra complet, au top !
    Je ne pars pas si longtemps mais c’est toujours utile de connaître tout ça 😉
    Pour ma part j’ai réussi à trouver un A/R à 750 euros en m’y prenant 6 mois à l’avance ! Je voyage avec AirChina et j’ai eu escale de 12 heures à Pékin. Je vais en profiter pour sortir de l’aéroport forcément, mais j’espère que les sièges seront pas trop inconfortables… Je n’ai jamais fais de vol long courrier, ce sera ma première fois 🙂

    • Merci beaucoup 😉 Effectivement c’est toujours utile, on sait jamais haha !
      Je pense que tu as eu un excellent tarif pour ton billet d’avion ! Bon après les bons tarifs pour les vols France / Nouvelle-Zélande ce sont souvent des trajets trèèèèèès longs mais bon quand on a le temps, pourquoi s’en priver 😉 Et puis si ça peut te permettre de découvrir Pékin pendant une demi-journée, c’est tant mieux 😀 Haha tu vas voir les vols longs courrier, c’est très long ! Un peu moins quand tu es bien installé et que tu as de quoi t’occuper mais dans tous les cas tu es content d’être enfin arrivé ! ^^

      • Ben en soit les tarifs à 1 000 euros étaient à peine plus court… Donc bon, pour quelques heures, j’économise plus de 300 euros ^^Je t’avoue que je suis la pro du dodo dans l’avion, alors j’ai l’espoir de penser que je vais pioncer tout le long ahah ! C’est peut-être un peu illusoire je n’en doute pas mais je crois en mes capacités :p En fait j’ai plus peur du confort des sièges !

        • Ah oui donc vu comme ça, si cela ne te pose pas de problème autant économiser 300€ 😉
          Haha tu as bien de la chance car ce n’est pas du tout mon cas ! C’est pour cela que la plupart du temps quand je voyage, j’évite les vols de nuit car je ne dors pas et je suis ultra fatiguée à l’arrivée ^^’
          Niveau confort avec Emirates, c’était vraiment le pied dans l’A380 (meilleure classe éco de ma vie !!) mais pour les autres je ne connais pas du tout donc ce sera un peu le suspense 😉 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *