Il était temps de reprendre le récit de notre périple marocain ! Reprenons notre super voiture 🚗💨 sous un soleil ☀ de plomb, direction le haut atlas occidental et les oasis du sud ! 

Direction le Haut Atlas Occidental

20 août, en route vers Aït Ben Haddou

Après nos valises faites, le riad quitté, nous avons traîné nos affaires en direction de la Place Jemma El-Fna, histoire de bien nous faire avoir comme des pigeons 🐦 par un taxi – mais la flemme d’aller plus loin vu la taille des bagages 😅. Une fois déposés à la gare de Marrakech, nous avons récupérés la voiture et pris la route direction Aït Ben Haddou, où nous allions passer notre prochaine nuitée. 3h32 de trajet 🛣 nous attendaient avec des paysages à couper le souffle !

Direction Aït Ben Haddou
Le col de Tizi-n-Tichka

C’est clairement ici que j’ai commencé à devenir une as du volant au Maroc 🇲🇦 ! Il faut dire qu’entre les routes semées d’embûches en lacet, le tout en croisant des animaux improbables et des gens conduisant soit très lentement, soit très très mal 😅, je ne pouvais que devenir une conductrice aguerrie ! La route étant aménagée pour de nombreuses pauses – plutôt pratique -, nous nous sommes pas mal arrêtés, histoire de profiter de tout ces paysages et prendre de nombreuses photos 📷.

Col Tizi-n-Tichka
Col de Tizi-n-Tichka

On vous avez prévenu, c’est superbe ! Toute une palette de couleurs terres devant les yeux 👀. Si vous aimez les pierres précieuses, ce coin est d’autant plus pour vous : de nombreux vendeurs vous accostent sur le chemin pour vous vendre ces fameuses pierres qui sont plutôt jolies. Ne me demandez pas si elles sont de bonne qualité ou non, je n’y connais rien ! 😆  Le truc bien dans le col, c’est que la température diminue : un vrai bonheur de pouvoir conduire les fenêtres ouvertes.

Nous nous sommes arrêtés au bord de la route pour manger, chez un monsieur qui avait une salle de restaurant (vide..) et un petit magasin à côté. Pour 100 Dh (soit moins de 10€), nous avons mangé un tajine pour deux et deux thés à la menthe, donc plutôt rentable 😉.

Dernière ligne droite avant Aït Ben Haddou

 

Aït Ben Haddou et sa Kasbah

De souvenir, nous sommes arrivés vers 16h, en plein cagnard 💦. Aït Ben Haddou étant une ville plutôt petite, principalement composée d’une seule route la traversant, trouver l’auberge fut facile ! Ali nous a très bien accueillis, nous donnant rapidement notre chambre. Un bonheur de se mettre au frais et de prendre une douche 🚿 !! Nous avons décidé d’attendre la fin de la journée pour observer le coucher de soleil sur la kasbah et profiter de la fraicheur du soir pour la visiter, et une petite sieste s’imposait !

Situé à 10 minutes à pied de la kasbah, nous avons été d’abord l’observer depuis la terrasse de la maison d’hôte où Ali nous a donné LE bon conseil (ou la technique de fourbe, à voir 😆). Il nous a en effet expliqué comment entrer dans la kasbah depuis la sortie, afin d’éviter d’en payer l’entrée 💸. En effet, certains habitants arrondissent les fins de mois en rendant l’entrée payante, alors que ce n’est pas le cas normalement… Une fois sur la grande étendue aride, la kasbah en face de vous, vous n’avez qu’à contourner l’édifice par la droite jusqu’à trouver une entrée pour la vieille ville.

Une raison de plus pour ne pas y aller en pleine journée ☝ : il y a moins de touristes, donc moins de marchands et moins d’enquiquinement de leur part ! Et puis nous avons même eu le droit à quelques gouttes de pluie 🌧 pour nous rafraîchir en grimpant tout en haut. Malheureusement pour le coucher de soleil 🌅 (vous allez voir tout au long du Maroc, nous avons été maudit des couchers de soleil haha), c’est un peu raté : les nuages ont tout cachés… Mais le paysage, la musique 🎶 en arrière-fond et cette sérénité que vous pouvez ressentir en laissant pendre vos pieds dans le vide, assis, à regarder l’horizon : un délice.

Kasbah Aït Ben Haddou
Kasbah Aït Ben Haddou
Kasbah Aït Ben Haddou

Nous avons décidés de ne pas manger à la maison d’hôte et avons choisi un petit restaurant qui au final n’était pas top-top et peu copieux. Nous en avons eu pour 145 Dh à deux avec deux plats chacun haha ! Ça va, mais quand vous avez faim ce n’est pas hyper rentable au vu des prix de base.

Ouarzazate et les oasis du Sud

21 août, direction Ouarzazate

Alors là… Vous allez rire. C’est le plus gros fail de notre voyage. Ouarzazate n’est qu’à 30 min d’Aït Ben Haddou normalement et nous, nous avons mis … 2h30 !!! Bon en gros, on est parti dans le mauvais sens et on s’en est rendu compte méga tard, dans la montagne, sans route, avec impossibilité de faire demi-tour sans abîmer la voiture ou perdre autant de temps qu’en continuant ! En repassant dans le mauvais sens nous avons donc repris le col de Tizi-n-Tichka, doués que nous sommes. Je peux vous dire que là, j’ai bien tracé (surtout, quand on voit le temps qu’indique Google Maps !) et j’en avais marre, marre, marre ! En plus nous avons perdu un enjoliveur en route 😫. Mais ce détour m’a au moins valu mon nouveau surnom : Mini Schumi (merci Dimitri !)

Bon, comment vous dire que clairement nous avons perdu un temps fou, que nous étions fatigués et de très mauvaise humeur et que donc, nous avons écourté nos visites.

Où manger ?

Oui, clairement, il était temps d’aller manger, 🍽 car je n’avais qu’une envie : me poser et ne plus bouger, le tout en espérant que la température diminue ☀ ! Ali, de l’auberge à Aït Ben Haddou nous avait conseillé d’aller manger à El Bahja , un petit restaurant qui ne paye pas de mine, mais plutôt pas mal.

✅ À la bonne franquette et entourés de marocains (plutôt bon signe).

✅ Service rapide et bonnes grillades.

✅ Très peu cher : 55 Dh pour deux !

⭕ Pas très propre, mais cela reste convenable.

Le Musée du Cinéma, Ouarzazate

Étant vraiment fatigués, nous avons réduit nos visites et avons commencé par quelque chose de calme et frais : le musée du cinéma. L’entrée est à 30 Dh au tarif normal et 15 Dh au tarif étudiant, nous avons donc payé 45 Dh pour deux, ce qui est assez cher comparé aux autres visites payantes que nous avons eu. Pour être honnête, le musée n’est pas dingue, l’espace est original et ludique pour des enfants, mais concrètement cela ne vaut pas un gros détour. Nous concernant, nous avions besoin de calme, de fraîcheur et de repos : pour cela, le lieu était parfait à l’heure la plus chaude de l’après-midi. Je n’ai pris aucune photo, car de un, ce n’est pas top et de deux, j’avais une flemme monumentale : oui, quand je suis fatiguée, je suis chiante 🤣.

Ouarzazate depuis le Musée du Cinéma
L’Oasis de Fint
De Ouarzazate à l’Oasis de Fint

Alors, ça par contre, nous ne pouvions passer à côté ! L’Oasis de Fint est située à 40 minutes en voiture de Ouarzazate et a abrité les tournages de nombreux films et séries ! Le trajet est très caillouteux et long, pour ne pas abîmer les pneus, mais l’arrivée est assez spectaculaire : des palmiers 🌴 partout, qui apparaissent dans un creux rocheux alors qu’aux alentours, c’est le désert le plus total. Magnifique. Et les habitants sont d’une gentillesse… 🙏 Un vrai bel espace de nature où nous avons pu nous ressourcer après cette matinée de malheur 😌 !

Oasis de Fint
Oasis de Fint
Oasis de Fint

Après toute cette épopée, il était temps de rejoindre notre auberge qui possédait une superbe piscine, et nous avions bien envie d’y piquer une tête ! 🏊‍ (petit bémol, il s’est mis à pleuvoir 🌧, raté pour la piscine donc, et nous avons raté le coucher de soleil 🌅, quand je vous disais qu’on avait la poisse !) Nous avons dormis à Amridil, à côté de la kasbah du même nom et de la ville de Skoura ! Notre hôte, Karim a été très sympas en nous offrant le thé 🍵 et en papotant avec nous. Nous avions une superbe chambre, spacieuse et propre avec un grand lit, où nous avons regardé notre épisode de Game of Thrones haha !

Direction l’auberge à Amridil

22 août, direction Merzouga en passant par les gorges

Kasbah d’Amridil

Comme nous avons loupé notre coucher de soleil 🌅 sur la kasbah, nous avons décidé d’y faire un tour le matin, sachant que nous dormions à quelques minutes à pied seulement ! L’entrée est à 10 Dh par personne et le bâtiment a lui aussi accueillis des tournages de films. C’est une petite visite qui se fait en 20 min, mais c’est toujours sympa de pouvoir s’y balader.

La Vallée des roses
La Vallée des roses

Cette journée est une journée nature 🌿 je vous préviens ! Nous n’avons fait que passer avec notre petite voiture 🚗 dans la Vallée des Roses, car ce n’est que des points de vue, certes très beaux, mais il n’y a rien à visiter de particulier. Bon, le petit bémol de cette vallée, du moins à cette période, c’est qu’il n’y a pas de roses 🌹 (clairement, ce n’est pas la saison en août 😂). Mais, j’ai pu m’acheter de la super crème et lotion à la rose 👌 (ne jamais perdre ses objectifs de vue haha).

↪ À savoir : en moyenne, c’est un millier de tonnes de roses par an qui sont récoltés (dingue, non ?). La moitié de la production est séchée, tandis que l’autre moitié est distillée pour faire de l’eau de rose ou des onguents. #MerciLeRoutard

Vallée des roses
Les Gorges de Dadès
Direction les Gorges de Dadès
Gorges de Dadès
Gorges de Dadès

Après une nouvelle heure de route, nous voici dans les Gorges de Dadès, près de Boumalne Dadès où la nature est plus rocailleuse ! Nous avions repéré une petite randonnée de 45 minutes dans le guide du Routard nous amenant à quelques cascades, histoire de bien se rafraîchir 💦. La randonnée fut assez facile à trouver, surtout que le restaurant indiqué près du départ (L’Hôtel des Cascades, où nous avons d’ailleurs mangé après notre balade pour 130 Dh à deux) nous a indiqué l’endroit exact et le moyen de ne pas se perdre 😅. La marche en elle-même est courte et plutôt simple, elle permet de se détendre entre les plantations et sous les arbres, jusqu’à atteindre une belle cascade ! Celle-ci étant utilisée par des enfants, leurs parents nous ont invités à escalader les rochers plus haut, afin de trouver la source de la cascade et d’y être tranquille. Super cool non ?

J’ai eu super mal aux pieds avec tout ces cailloux, mais franchement, être sous la cascade, c’est le top ! Un bonheur de fraîcheur. Je vous laisse avec les superbes photos de Dim-warrior sous la cascade 😂!

Cascades
Gorges du Todgha
Direction les Gorges du Todgha

Retour dans la voiture 🚗 pour 1h de trajet, afin d’atteindre les Gorges du Todgha. La route pour y arriver est plutôt sympathique, offrant un point de vue assez immanquable sur la palmeraie : magique. Les gorges sont quant à elle, très belles aussi, mais… pleines de monde et de déchets. Une grosse déception sur ce côté-là. En effet, l’entrée des gorges est le point de rencontre et de pique-nique de nombreuses familles marocaines en été. Tout le monde se baigne et… laisse ses déchets. Bref, en gros, c’est assez crado et cela gâche un peu tout. 😣

Sur la route des Gorges du Todgha
Merzouga
Direction Merzouga

Direction notre dernière étape de la journée, et pas des moindres : Merzouga ! En effet, il nous a fallu 3h de route pour atteindre ce havre de paix brûlant. Nous avons ainsi découvert les nationales 🛣 toutes neuves en quasi-ligne droite au milieu de nul part où les Marocains roulent très lentement (déformation parisienne haha). Le paysage était lui aussi au top du top (j’ai beaucoup filmé avec la gopro), l’apparition des dunes de l’Erg Chebbi au loin, avec le soleil descendant lentement. Un spectacle assez dingue, que nous avons faillit ne pas voir à cause d’un camion foutrement con – oups, désolé du terme – qui a faillit aplatir la voiture et nous avec ! Merci 🙏 Dim et ses réflexes, il a gagné toute ma confiance en sa conduite à ce moment-là – ce n’était pas gagné à la base dans les virages de montagnes 🤣.

Comment avons-nous préparé notre séjour à Merzouga ? En fouillant sur les blogs, car sur internet les propositions de balades dans le désert 🌵 en dromadaire 🐪 n’étaient pas données ! Nous sommes ainsi tombés sur Ali qui organise à la fois des excursions, propose le gîte et le couvert, le tout pour un prix très raisonnable. Accueillis directement dans sa famille, un thé à la menthe en main et un large sourire : le pied. Les Berbères, je les aime !

Nous avons clairement senti la différence de température 🌡 : il faisait très très très chaud à Merzouga, même le soir ! Avec aucun vent en plus… La famille d’Ali dormait d’ailleurs dans la cour intérieure, à la belle étoile 🌃. Nous avons opté pour la clim, je l’avoue !

23 août, Merzouga et son désert

Après un bon petit déjeuner chez Ali, avoir préparé nos valises pour repartir le lendemain, nos sacs pour la balade en dromadaire qui allait débuter en fin d’après-midi, nous sommes partis à la découverte de la ville. Bon, il faut se le dire, Merzouga, ce n’est pas le top niveau vie sociale et trucs à visiter 😅, surtout à l’heure du midi (oui, oui, nous sommes bêtes). Le coup de chaud 💦 commençait à arriver : je titubais et n’arrivais plus à avancer, ni à respirer. Dimitri est alors partis en quête d’un espace avec piscine tandis que je l’attendais à l’ombre d’une maison. Mon sauveur est arrivé pour m’emmener au riad qu’il avait trouvé. Monsieur très gentil et petit marchandage passé, nous avons pu accéder à la piscine et à un petit repas pour 100 Dh à deux.

Je ne vous dis pas le bien-être que j’ai ressenti une fois dans la piscine haha ! Tout d’un coup, la chaleur était plus supportable, j’avais même froid ! (je vous avais prévenu que j’étais chiante !)

16h, rendez-vous pour le désert

Il était temps de partir dans ce satané désert à dos de dromadaire 🐪 (je fais des rimes maintenant !) Ali nous a donc accompagné jusqu’au point de rendez-vous avec le chamelier, accompagné de deux Italiens qui allaient faire le trajet avec nous. Les dromadaires nous attendaient, nous n’avions plus qu’à ranger nos affaires dans l’arnachement du premier – le mien, le plus grand, normal 👑 – et nous positionner dessus. Un moment inoubliable : le désert est d’un calme, c’est vraiment reposant. De plus, la vitesse du dromadaire permet totalement d’observer tranquillement le paysage et de prendre quelques photos. Deux heures plus tard, nous étions arrivés au bivouac, derrière une énorme dune, éloignée de toute civilisation ! Devant chacune de nos tentes étaient installés des petits matelas avec une petite table centrale pour prendre le thé et manger. Je ne vous dis pas le bien fou que ça fait de redescendre sur la terre ferme et de poser vos fesses sur un truc moelleux : le dromadaire ce n’est vraiment pas confort 😂.

Merzouga

Il a encore fallu que nous loupions le coucher de soleil 🌅 (sinon ce n’est pas drôle), les nuages et le vent ont commencé à se lever. À tel point, que nous avons dû aller sous la plus grande tente pour manger. En attendant le repas, nous avons engagé une grande conversation avec Ali qui fut vraiment intéressante et qui permettait aussi de mieux comprendre la vie de ces Berbères nomades qui vivent dans le désert ou proche de celui-ci, un monde totalement opposé du notre.

Merzouga

Un bon tajine plus tard, il était temps d’aller se coucher, juste après avoir levé la tête afin d’observer la voie lactée 🌌. Je n’en ai jamais vu d’aussi belle que ce soir-là. Le ciel ressemblait à un bijou. En nous couchant, nous avons pris une grande décision : nous allions nous lever à 5h du matin pour observer le levé du soleil. Car, manquer le coucher du soleil, c’est une chose, mais, nous ne pouvions rater son pendant matinal ! Le réveil sonne ⏰ – horreur -, nous étions les seuls levés à cette heure-ci. Nous avons grimpé sur la dune la plus haute et avons attendu et observé le spectacle..

Le retour a été quant à lui plus compliqué, de nouveau, deux heures de dromadaire 🐪, mais cette fois-ci, en prime, des courbatures pleins les cuisses et les fesses : un bonheur haha ! Une fois rentrés, nous avons pris une petite douche afin d’enlever tout le sable que nous avions sur nous, et pris un petit-déjeuner pour repartir. Nous avions en effet plus de 7h de route qui nous attendaient pour rejoindre Fès..

Merzouga
Les informations pratiques :

🔶 300 Dh par personne : 2h aller/2h retour en dromadaire + nuit dans des tentes berbères + le dîner + le petit-déjeuner

🔶 200 Dh par personne : une nuit, chambre privée avec salle de bain + le dîner + le petit-déjeuner

Pour un total de 1 000 Dh pour deux (soit moins de 50€ par personne pour tout ça, sur internet, on me proposait des tarifs à 60€ et plus par personne juste pour la nuit dans le désert)

🔶 N’hésitez pas à nous laisser un commentaire si vous souhaitez ses coordonnées, nous nous ferons un plaisir de vous les communiquer par mail 😀

 

Sur ce, la suite de ce périple au prochain épisode ! 

Manon

5 Responses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *