Vous aimez la culture nippone ? Vous préparez un voyage au pays du soleil levant ? Voici mon expérience et quelques bons plans ! 

Personnellement, le Japon, c’est le pays où j’ai toujours voulu aller ! Le lieu de rêve pour moi qui aime la culture nippone, l’art japonais, la nourriture, bref : il fallait absolument que j’y aille ! Ce jour s’est présenté en octobre dernier avec mon père et mon frère, nous allions nous faire 12h de vol pour rejoindre ce pays magnifique. Alors, concrètement, il faut tout de même un bon budget si vous souhaitez faire un aussi grand tour que le nôtre car ce pays n’est pas donné, mais cela vaut vraiment le coup !

temple japon

Question transport :

Nous avons pris la compagnie Japan Airline pour rejoindre le pays. Je ne vais pas pouvoir vous donner de bon plan là-dessus – à part regarder sur Google Flight pour trouver des prix intéressants, pouvant aller même jusqu’à 150€ l’aller-retour, mais avec plusieurs escales. Grâce aux miles de mon père, nous avons pu y aller en classe affaire (clairement, c’était le pied) en surclassant des billets Eco Premium à 1 400€ l’aller-retour. N’oubliez pas de prendre aussi une assistance pour les frais médicaux éventuels et le rapatriement, car au Japon cela coûte très cher !

En ce qui concerne les transports sur place, vous pouvez prendre les JR Pass qui permettent d’accéder quasiment à tous les shinkansen et à plusieurs lignes de métro à Tokyo (environ 400€ pour deux semaines), mais vous devrez ajouter quelques yens pour les bus (notamment à Kyoto, Mt Fuji, etc.). Les Japonais sont particulièrement organisés : vous trouverez facilement les horaires de JR et de shinkansen en gare, vous pourrez vous munir d’une petite carte à recharger (Pasmo, Suica ou encore Icoca que j’adore avec un petit ornithorynque dessus *_*) qui vous permettrons de payer les transports que le JR Pass ne couvre pas.

train-japon

De plus, la carte est un moyen d’aller vite, les Japonais n’aimant pas attendre, vous devrez apprendre à rapidement sortir du bus en bipant votre carte pour ne pas retarder les japonais allant au travail.

En ce qui concerne les vélos qui sont très utilisés au Japon, nous n’en avons pas pris dans les grandes villes, seulement à Naoshima et au pied des cinq lacs. N’oubliez pas de les réserver afin d’en avoir des électriques, car nous ne l’avons pas fait et nous nous sommes retrouvés avec des vélos normaux sachant que le Japon est un pays « bosselé »… Ne connaissez pas la même souffrance que nous ! 

Question logement :

Idem, les prix sont assez conséquents, surtout si vous voulez avoir un peu d’espace ! Nous avons fait deux hôtels, un ryokan (auberge japonaise) et une maison d’hôte. Il faut réserver très tôt (4 mois à l’avance), surtout pour avril et novembre qui sont deux mois très prisés pour aller au Japon. Notre logement à Kyoto était à 120€ la nuit pour trois et le ryokan 185€ – mais vous pouvez en trouver des plus basiques à moins de 50€ la nuit. Sachez qu’il est important de respecter les règles d’hospitalité chez les Japonais, enlevez toujours vos chaussures à l’entrée de l’appartement, enfilez les chaussons qui vous sont régulièrement fournis et changez les lorsque que vous allez aux toilettes avec celles qui y sont destinés. Vous aurez partout des toilettes japonaises plus ou moins sophistiquées, essayez les, c’est assez fun !

Question repas : 

Vous pouvez manger de tout au Japon, de la nourriture traditionnelle japonaise aux hamburgers, cela est assez diversifié ! Bon… par contre tout n’est pas bon ! Nous avons essayé de tester pas mal de choses différentes en termes de nourriture japonaise (ramen, udon, gyoza, sushi, langue de boeuf, yakitori, etc.) en essayant de trouver des restaurants traditionnels. Clairement, tout ce qui est à tendance européenne n’est pas très bon. En effet, les Japonais n’ont pas accès aux mêmes matières premières que nous, résultat ce n’est pas top ! Les repas ne sont pas si chers que cela, en dehors des restaurants très spéciaux comme les restaurants Alice à Tokyo qui eux, pour le coup, sont assez chers !

Ne soyez pas étonnés de voir que devant chaque restaurant, les mets proposés sont exposés en plastique. Les Japonais aiment à montrer ce qu’ils peuvent vous servir, même si le plastique n’est pas spécialement ragoutant, au moins vous savez à quoi vous attendre et c’est plutôt pratique pour les restaurants qui n’ont pas de carte en anglais !

Question wifi :

Faites comme nous, prenez un pocket-wifi qui se loue en France ici qui vous sera livré soit à l’aéroport, soit à votre hôtel. Il vous permettra d’avoir du wifi partout où vous allez ! C’est très pratique sachant que les Japonais parlent peu anglais. De plus, si vous avez peu de temps pour visiter beaucoup comme nous, cela permet de faire des recherches rapidement pour connaître les horaires d’ouverture, le trajet, etc. Pour le rendre, il suffit de le poster à l’aéroport au Japon avant de repartir via l’enveloppe fournie avec.

Le meilleur moment pour aller au Japon : 

Deux moments sont à privilégier au Japon : avril pour les sakura en fleur (les cerisiers) – période du Hanami – et novembre pour les momiji (les érables rouges japonais). Vous serez peut être déçu comme nous qui sommes arrivés deux semaines trop tôt pour voir les érables changer de couleur, il avait fait en effet trop chaud… Une période est à éviter en tout cas : l’été. En effet c’est la période des typhons au Japon et il fait très chaud et humide, donc désagréable !

Pour éviter la forte population sur les lieux touristiques, cela est très compliqué. Il y a beaucoup d’étrangers et beaucoup de classes découvertes japonaises qui viennent visiter, les monuments sont donc assez remplis, surtout les plus connus !

Notre planning : 

Nous sommes partis du 19 octobre au 2 novembre 2016. Le temps du trajet enlevé, nous étions sur place du 21 octobre au 1er novembre ! Passant par différentes villes, nous avons fait : Kyoto, Nara, Himeji, Okayama, Miyajima, Naoshima, Yamanakako, Tokyo et Kamakura ! Je vais séparer notre voyage en plusieurs articles sinon celui-ci risque d’être un peu long ! Le découpage va se faire ainsi :

Un long trajet

Partis le 19 octobre au soir de Roissy-Charles de Gaulle, nous avons passé la nuit dans l’avion ! Chanceux comme nous sommes, nous avons eu droit à la classe affaire, une première pour moi. Imaginez-vous rentrer dans une petite case avec votre télé écran plat, votre siège prêt à s’allonger totalement pour vous faire un lit, un petit oreiller au creux des reins, une couette et un matelas vous attendant dans les rangements au-dessus de vos têtes. Vous défaites vos chaussures et enfilez les chaussons qui vous tendent les bras, une hôtesse vient prendre votre manteau pour le ranger et vous apporte une petite chemise légère, très agréable ! Vous pouvez commander à manger autant que vous le souhaitez, boire, regarder un film, jouer, dormir, même vous brosser les dents et vous démaquiller !!! On vous propose un premier repas préparé par un chef japonais, vous avez le choix entre un repas japonais ou européen. On vous amène une petite nappe et les plats au fur et à mesure… hallucinant et… très bon ! Bref, le meilleur moyen de voyager, mais pas des plus économique haha.

Arrivés à Tokyo, nous avons récupéré nos valises pour en envoyer une à notre hôtel de Tokyo où nous allions la semaine suivante contenant nos costumes d’Halloween – car oui, nous avions tout prévu pour l’occasion ! Nous avons utilisé la compagnie de transport « Yamato transport » qui permet d’envoyer vos bagages d’un hôtel à un autre sans avoir à les garder avec vous ! Le pocket-wifi en main, nous reprenons l’avion direction Osaka. Et enfin, un bus d’Osaka à Kyoto. Avec le décalage horaire, au lieu d’arriver à Tokyo tôt le matin, il était 16-17h donc nous sommes arrivés à Kyoto en début de soirée le 20 octobre. Nous n’avons quasiment pas vu le soleil de la journée, car au Japon le soleil se couche tôt : à 17h-18h en général !

Direction la maison d’hôte très sympa que je vous conseille pour sa propreté, son confort et sa bonne localisation : Sunput Shichijo Mibu – Guest House in Kyoto pour 14 880 yens la nuit (chambre de 3) à retrouver ici sur Booking. Au vu de notre fatigue, le décalage horaire ne nous a pas empêché de nous endormir afin d’être au mieux de notre forme le lendemain pour partir à la découverte de Kyoto que je vous raconterai dans le prochain article !

Sayonara ! 

Manon 

4 Responses

  • Aaaaaah ça donne envie! C’est dans la liste des prochaines villes à visiter! (Norvège, Suède et Finlande avant, c’est plus proche…!). Vol à 150€ ? Possible ça ??

    • Je suis contente que cela te donne envie haha ! Le Japon est tellement un pays magnifique *_*
      Effectivement, les pays du nord sont plus près, j’irais bien aussi y faire un tour ! Mon copain a vécu quelques mois en Norvège, apparemment c’est sublime !
      Alors, c’est une information qui me vient de mon père, un de ses collègue aurait trouvé un vol à ce prix là mais avec beaucoup d’escales, à un moment de l’année où il n’y a pas foule au Japon et en classe éco. Mais clairement c’est assez rare ! Je pense qu’il faut plus compter à partir de 500euros malheureusement… Pourquoi le Japon est-il si loin ? 🙁

  • […] Depuis Okayama, il faut prendre un Shinkansen 🚅 puis un train JR pour une durée totale de trajet de 1h45, suivit de 10 min de ferry. Ce qui est plutôt pratique, c’est que le ferry appartient à la compagnie JR Lines. Donc si vous avez le pass, qui est essentiel si vous faites un tour du Japon en transport, le tarif de 180¥ n’est pas à payer ! Pour les informations concernant le pass JR, reportez vous à notre article pratique. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *